BPJEPS canoe kayak, qualification haute rivière

Autour des professionnels et leurs formations, les qualifications à venir, les réflexions sur les BPJEPS, l'Europe et les nouveaux diplômes, le métier de guide de raft, guide de rivières, les pathologies des guides, modification des textes, position de la FFCK et les sports d'eaux vives ...

Re: BPJEPS canoe kayak, qualification haute rivière

Messagede Jerome » Sam 10 Avr 2010 17:03

Formation Certificat Spécialisation Raft Haute Rivière pour les BPJEPS

Le Centre H2o met en place une formation professionnelle pour les BPJEPS en juin 2010. Rafting Haute Rivière en juin 2010.
80 heures de formation.
site Alpes du Nord : Isère Doron de Bozel, Dora Baltea
Nb de places dispo : 12 places
inscriptions sur ce post et mail à jerome@h2o-rafting.com

dates exactes et financements sur demande auprès de H2o-rafting
Jerome
Administrateur du site
 
Messages: 79
Inscription: Mer 20 Fév 2008 17:41

Re: BPJEPS canoe kayak, qualification haute rivière

Messagede elvydia » Jeu 14 Avr 2011 04:40

Plus de sujets, plus de réponses, les BPJEPS seraient il en train de renoncer, se résigner et s'essouffler ?
Qu'en est il des projets de faire une formation CS haute rivière et de prendre les devants ? Parce que j'ai peur que sinon attend, on puisse attendre longtemps...

Je travaille dans l'encadrement du kayak et des DA depuis maintenant 10 ans.
J'ai commencé par le BAFA qualif kayak, puis le BAPAAT kayak, raft et nage que j'ai passé dans l'Aude.
On a formé des gens avec ce diplôme durant des années parce qu'il y avait pas mal de travail et un manque de personnel prêt à travailler que 2 mois l'été.
Durant quelques année donc les BAPAAT pouvaient travailler sur l'Aude, ce qui a été mon cas et puis un jour, la partie de rivière la plus exploitée est classée officiellement en classe 4 et voila, du jour au lendemain c'est terminé, les gens formées durant toutes ces années doivent partir parce qu'il n'y a plus de boulot.
Alors on part et puis on décide de se former en se disant que tout de même c'est une région sympa et qu'on aimerait bien revenir travailler là bas...
Pendant ce temps là sur l'Aude, les guide viennent des 4 coins de la France avec les qualifs haute rivière pendant que les locaux qui connaissent parfaitement la rivière les regardes avec nostalgie et envie.
Bref passer un diplôme oui mais la suite logique du BAPAAT me paraissait bien être le BPJEPS, n'ayant jamais été réellement investie au niveau club et étant issue du milieu professionnel.
Je suis donc partie 1 an à temps plein passer un BPJEPS et puis me revoilà, au top avec encore plus de connaissances et des projets mais toujours au même point qu'avec le BAPAAT, pas d'évolution possible... Il faut voir le côté positif, je peux maintenant m'installer à mon compte.

La solution ? aller passer un diplôme d'entraineur de compétiteurs de haut niveau ? super ! Pourquoi pas passer des années à faire ça, aller faire de la compétition, payer 15000 euros, faire l'analyse vidéo et construire des plans d'entrainement pour des compétiteurs car ça correspond tout à fait à mes connaissances c'est évidents ! Si encore j'avais mes chances sur un diplôme pareil, je dis pas mais là !
Non pas que le DE ne soit pas intéressent mais je ne m'imagine pas du tout là dedans, en plus j'ai déjà fait 2 ans de formation en eau vive, je suis prête à le recommencer uniquement si ça correspond au milieu professionnel...
elvydia
 
Messages: 2
Inscription: Jeu 14 Avr 2011 04:19

Re: BPJEPS canoe kayak, qualification haute rivière

Messagede elvydia » Jeu 14 Avr 2011 04:58

Et puis tant qu'on y est, un nouveau texte est sorti concernant de nouvelles prérogatives du BPJEPS canoë kayak.
L'arrêté est du 17 janvier 2011 et précise :

« Le moniteur encadre, pour tout public, les activités du canoë-kayak et les disciplines associées, s’organisant
sur tout support ou embarcation propulsé à la pagaie ou à la nage, en eau calme, en mer par vent de force 4 au
maximum sur le site d’évolution, en eau vive jusqu’en classe III incluse et toute activité s’organisant dans le
milieu de l’eau vive jusqu’en classe III incluse dont les activités de canyonisme jusqu’à V1, A5 et E II
inclus. »
Pour info V1, A5, E2 correspond en gros à de la randonnée aquatique. V1 veut dire pas d'utilisation de corde.
détail du texte : http://textes.droit.org/JORF/2011/01/27/0022/0025/

En voyant ce texte, on se dit cool ça y est on va pouvoir enfin faire de la randonnée aquatique en toute légalité ! Ça compensera un peu le fait qu'on puisse pas aller dans la classe 4.
Suite à ce nouveau texte, je fais une demande de carte professionnelle et j'obtiens ça :

"Encadrement et initiation des activités de découverte et d'initiation, incluant les premiers niveaux de compétition en canoë kayak (pour tout public, en eau calme, en rivière jusqu'en classe 3 incluse, en en mer dans la limite de navigation en 6e catégorie sur des parcours connus et reconnus, au max par vent de force 4 sur le site d'évolution. Conduite des séances d'initiation en canoë kayak)."

Alors là... En lisant ce texte, déjà j'ai l'impression que j'avais plus de prérogatives avec mon BAPAAT qu'avec mon BPJEPS, la notion de disciplines associées est totalement absente, si on suit donc la carte pro on ne peut même pas bosser en raft ? Quand au canyon n'en parlons même pas... il est pas prêt d'apparaitre ! L'annexe 2 du code du sport n'a pas changé donc les cartes pro ne changent pas.
Une fois de plus ça démontre que les cartes pros ne servent à rien et que si on suit ce qu'il y a marqué dessus on va faire de l'initiation uniquement en kayak ou en canoë !
elvydia
 
Messages: 2
Inscription: Jeu 14 Avr 2011 04:19

Re: BPJEPS canoe kayak, qualification haute rivière

Messagede anook » Lun 9 Mai 2011 11:23

Pourquoi changer un systeme qui fonctionne pour le complexifier? bravo à toutes les têtes pensantes du ministere des sports et des fédérations!!
Ok j'ai loupé la dernière session en candidat libre du BE à l'argentière la semaine dernière. J'étais conscient que c'était la dernière session et j'ai déconné sur les éliminatoires et maintenant il m'est impossible, comme tous les professionnels indépendants de me former aux métiers du sport et de l'animation.
En quelque sorte, il faut s'arrêter de travailler un an pour se former au bpjeps canoe kayak eau vive, de dépenser 8000 euros, d'arrêter son activité et le manque à gagner pour avoir un diplôme d'équivalence BE limité en classe 3. Moi je veux bien, mais après il m'est impossible de bosser dans les Alpes sur nos rivières de montagne. Sinon il faut passer un DEJEPS, réservé aux compétiteurs principalement. De plus, il faut passer des tests de sélections pour l'une ou l'autre des formations parceque les places sont limitées. Et bien, hé bien... On a plus beaucoup de chance en France, ni d'égalité pour l'accès aux diplômes.
Alors il y a des solutions de financement, voici ce qu'on m'a répondu aux ddjs, drjs: "Mais, monsieur, pour avoir un financement , il faut vous inscrire au chômage!!" logique le discours, alors que le chômage monte en flèche, on encourage les gens à s'arrêter de travailler.

Le coup de gueule que je pousse:

Avant de réformer des diplômes sans réfléchir aux conséquences que çelà peut entraîner, il faudrait concerter les professionnels qui travaillent sur le terrain et pas seulement des clubs, des fédé, des bureaucrates qui n'y connaissent rien, des soit disant conseillés techniques du ministère des sports et j'en passe... Pensez aux conséquences que ces réformes incarnent, l'accès à la formation pour toutes et pour tous n'existe plus, n'encouragez plus les gens d'arrêter de travailler pour recevoir des aides financières et ainsi augmenter le taux de chômage (surtout quand le discours vient des organismes de l'état: pauvre chouchoux qui reçoivent une rémunération assurée tous les mois et qui n'ont pas conscience de la réalité de la vie sur l'emploi et le marché du travail). Tout celà pour faire vivre des organismes de formation par le biais de nos impôts et de nos cotisations, prétendre:

"on organise des formations sous tutelle de l'état, on a un pourcentage de fréquentation en plein essor, c'est donc qu'il y a de la demande!! (graisse toi pauvre naze et rend tes formations cohérentes et avec du contenue au moins)"

et les autres qu'est-ce qu'ils font: on regarde sans rien dire, on accèpte la stupidité des réformes non réfléchies pour se mettre à niveau sur les diplômes parceque ceux-cis ne correspondaient plus à la demande??

Les nouveaux diplômes sont encore plus compliqués à passer et ils correspondent encore moins à la demande. De plus, les qualif complémentaires sont terminées donc adieu la classe 4 sinon t'as intérêt de passer ta pagaie rouge voir noire et avoir fait de la compèt au niveau national... (va falloir me dire à quoi correspond ce niveau d'entraineur du DEJEPS pour faire découvrir à une clientèle touristique ou de loisis l'activité eau-vive, eau calme ou mer... ("je peux vous emmener en classe 4 en rafting, j'ai été champion de france en kayak" c'est bien, on est content pour toi...")

Bon, "bonne chance à tous, la nouvelle france nous met dans la merde... Alors ne travaillez plus, mettez vous en formation parceque ce sont les autres qui payent, recevez des diplômes d'état qui ne correspondent plus à la réalité du marché du travail, et si jamais vous arrivez à travailler avec ces diplômes de la nouvelle réforme, payez donc des impôts pour engraisser les centres de formation, pour satisfaire les statisques et les pourcentages, de donner de l'importance aux conseillés techniques de la jeunesse et des sports, donc du ministère et des fédés... qui ne répondent plus à leur valeur de la loi de 1984.

"Accès pour toutes et tous aux sports et à la formation"

sauf si t'es trés riche ou assisté de l'état, si t'as pas de famille à faire vivre et t'as pas de crédit sur le dos.
Tant pis pour les indépendants qui cherchent à vivre de la pluriactivité et qui vont finalement de retrouver à pointer à l'ANPE.
"Je cherche du travail parce que j'arrive plus à vivre de mon statut... je n'ai pas su me former aux nouveaux diplômes... de l'état réfléchit... BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS"

Le BE d'antan était trés bien, non? ou alors créer des diplômes en phase avec la réalité. BPJEPS ok mais avec des qualif' complémentaire raft et NEV classe 4 et sup: Bon dieu!!!

Ca coute quoi??
anook
 
Messages: 1
Inscription: Dim 8 Mai 2011 13:38

Précédente

Retourner vers Règlementation des diplômes, projet de lois...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron